"Mon désir de partir de Lyon, c’est la Coupe du monde qui m’y a poussé, nous a expliqué mercredi l’ancien Lorientais depuis Clairefontaine. Tout le monde a envie de jouer des matchs et c’est vrai qu’à Lyon l’avenir me semblait un petit peu bouché avec l’arrivée de Tete. On était trois au poste (ndlr : avec Rafael), je ne savais de quoi demain allait être fait. J’avais besoin d’avoir plus de certitudes en vue de cette Coupe du monde et Nice me l’a apporté. C’est un club en devenir je pense, en pleine progression avec une visibilité sur la scène européenne. Donc tous les voyants étaient au vert pour moi (ndlr: en allant à Nice) avec aussi un groupe de joueurs très intéressants, pétris de talent. Je m’éclate aujourd’hui là-bas, avec une identité de jeu assez forte, avec un coach très formateur et très bon." déclare, Christophe Jallet, lors du point presse avant le match face à la Bulgarie.

 

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir