Débarqué en août dernier à Nice, Wesley Sneijder était censé être la tête de gondole du nouvel effectif niçois. Souvent blessé et rarement au niveau, le Néerlandais pourrait finalement plier bagage dès cet hiver, direction la MLS.

 

Un flop, il n'y a pas d'autres mots. Du haut de ses 33 ans et de sa riche expérience du football européen, Wesley Sneijder débarquait l'été dernier à Nice avec l'étiquette de rock star. Comme Ben Arfa, Belhanda, Dante ou Balotelli avant lui, Sneijder était censé être le nouveau pari gagnant des Aiglons sur le front du mercato. Mais après trois mois et demi passés en France, le bilan est sans appel : 8 matches disputés toutes compétitions confondues (sur 20 possibles), zéro but et une seule passe décisive. Bien trop maigre pour un joueur du calibre du Néerlandais, passé notamment par l'Ajax, le Real Madrid ou encore l'Inter Milan.

 

Arrivé en méforme sur la Côte d'Azur, Sneijder s'est blessé la semaine passée à l'entraînement et était forfait dimanche dernier lors de la déroute niçoise face à l'OL (0-5). Ce lundi, Lucien Favre a annoncé qu'il souffrait d'une lésion aux ischios-jambiers et qu'il serait absent un mois. Son année 2017 est donc d'ores et déjà terminée et il se pourrait bien qu'il ne reporte plus jamais le maillot niçois.

 

Son agent discute avec le Los Angeles FC

 

Selon le quotidien néerlandais AD, l'agent de Wesley Sneijder s'est en effet rendu lundi en Californie pour rencontrer les dirigeants du Los Angeles FC, une nouvelle franchise qui débarquera en MLS l'année prochaine et sera entraînée par Bob Bradley. Une formation qui avait déjà courtisé le meneur de jeu batave en juin dernier, juste avant que ce dernier ne résilie son contrat avec Galatasaray et décide finalement de rejoindre Nice. Sneijder s'était vu proposer un contrat de deux ans avec une rémunération annuelle de 3 millions d'euros.

 

Selon le quotidien néerlandais, la famille Sneijder rêve depuis longtemps de vivre aux Etats-Unis et verrait d'un très bon oeil ce transfert hivernal. Reste à savoir si Nice acceptera de se séparer de son joueur, sous contrat jusqu'en juin (avec une deuxième année en option), alors qu'il pointe actuellement à la 18e place de notre championnat. On serait tenté de dire que ce ne serait pas une grosse perte au vu de ce qu'il a montré jusque-là.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir