Il n'y aura pas de changement. Ce soir, Lucien Favre dira "adieu" à Nice en laissant, peut-être, le club pour la troisème fois d'affilée en Coupe d'Europe.  Le départ est acté. Il devrait s'engager dès le début de semaine à Dortmund, un an après les premiers contacts. Certains seront contents, d'autre moins. On retiendra qu'avec ce coach, nous aurons entendu à l'Allianz Riviera, le musique de la Ligue des Champions. Pour le reste, était-il mieux que Claude Puel? Chacun aura son avis. 

 

favre2018

 

 

Son remplacant devrait être connu dès lundi ou mardi, juste avant le premier jour de la campagne d'abonnement 2017/2018, marquée par la possibilité de s'abonner pour deux ans avec une remise supplémentaire de 10% . Il se pourrait bien que ce soit Patrick Vieira à moins d'un revirement de situation de dernière minute. Ce qui est sûr, c'est que ce ne devrait pas être pas Berizzo, qui doit s'engager à Bilbao.

 

Bref, bon vent à Lucien, bienvenue à... 

 

 

Commentaires   

#4 aladin 20-05-2018 10:24
8eme quelle gachis on termine 3eme l année dernière on laisse partir les meilleurs joueurs et voila on est à notre place et la saison à venir va etre dur nouvel entraineur des joueurs qui vont quitter le club on va recruter de la merde car nos amis chinois sont la on sais pas pour quoi et on recommence à zéro
#3 marco2 19-05-2018 23:40
le meilleur entraineur que l'on ait eu à nice, dommage ce recrutement loupé cette année
#2 stephil 19-05-2018 22:58
riviére pitié plus d entraineur comme favre :-x vu se match de lyon se soir :o et je parle pas des autres match :zzz favre dégage et part avec seri,cyprien,ma rlon,dante etc et carnadou :-* nous ici dans le sud ont veut de la grinta pas des suisse allemand de merde et des tout moult :P
#1 canardou 19-05-2018 19:57
Ce départ avant le terme de son contrat est un échec pour le club. On ne peut que regretter, compte tenu de soin immense talent, qu'on ne lui ait pas donné les moyens de réussir et de s'épanouir. Soulignons également la dignité dont il a fait preuve pour avaler ses illusions. Un grand entraîneur mais aussi un grand bonhomme.
Bonne chance à Dortmund et un immense merci pour nous avoir fait rêver et vibrer.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir