Alors que l'OGCN a fait une offre il y a quatre jours pour l'attaquant italien, l'OM s'est renseigné mardi matin sur les conditions de départ de l'attaquant du Valence CF. Une réponse au dossier Balotelli ?

 


En fin de mercato, le 2 septembre prochain, il faudra sans doute songer à une vaste table ronde qui réunirait d'un côté Jacques-Henri Eyraud et, de l'autre, le duo Julien Fournier - Jean-Pierre Rivère. Quelle que soit l'issue du mercato, les dirigeants marseillais et niçois auront beaucoup de choses à mettre à plat. Il faudra peut-être aussi prévoir un médiateur chevronné pour apaiser le dialogue. Depuis trois mois, les deux parties sont lancées dans un jeu de poker menteur sur le dossier Mario Balotelli (28 ans depuis dimanche). Avec son sourire Colgate et un petit rire ironique, Jean-Pierre Rivère, le président niçois, a fait savoir samedi soir sur l'antenne de Canal + qu'il aurait des choses à (re)dire sur la méthodologie marseillaise pour attirer « Super Mario ».

 

Dans les faits, Marseille aurait avancé deux offres à propos de l'Italien. Oralement ou par textos. Une première où l'OM aurait obtenu l'arrivée de l'attaquant gratuitement, mais avec un prêt assorti d'une option d'achat obligatoire pour l'attaquant Rémy Cabella de l'ordre de 5 M€. Une proposition qui a été accueillie très fraîchement par le Gym. La seconde, un peu plus tard, changeait de forme : une indemnité de 2,5 M€ pour Balotelli et un prêt avec une option d'achat obligatoire légèrement supérieure pour Cabella. Loin, très loin de satisfaire Nice. Si l'OM avait fixé la valeur de Cabella à plus de 10 M€ en début de mercato, il ne vaut pas plus de 5 M€ pour Nice. Depuis, les échanges sont limités, ou ébauchés de manière indirecte.

 

Ce n'est pas la première fois que Zaza intéresse Marseille

 

Comme si l'actualité entre les deux clubs n'était pas assez brûlante, un autre dossier s'est ajouté ces dernières heures : celui de l'international italien Simone Zaza, âgé de vingt-sept ans. Nice a fait parvenir il y a quatre jours une offre pour recruter l'ancien Turinois. Une « offre dérisoire » qui aurait arraché un sourire de dépit à Pablo Longoria, le directeur technique valencian, qui, avec l'arrivée de Kevin Gameiro, a bouclé son mercato offensif. Le club azuréen devra donc revoir sa copie dans les grandes largeurs, d'autant plus qu'il va se heurter à une concurrence intense. Celle du FC Porto, d'abord. L'offre des Dragons, jugée très faible également, n'a pas été retenue mais Valence sait que les champions du Portugal vont revenir à la charge. Avec d'autres arguments puisque le club espagnol espère un prêt payant de 5 M€ pour son joueur, rémunéré à hauteur de 2,5 M€ net par an.

 

Depuis quelques heures, une vieille connaissance de Nice est sur les rangs : l'OM. Marseille a pris hier la température sur les conditions d'un départ de Zaza. Un intérêt concret. À croire que Jacques-Henri Eyraud, après avoir usé du réseau McKay dans le deal menant Anguissa à Fulham, apprécie particulièrement les réseaux de son prédécesseur Vincent Labrune. L'ancien président de l'OM s'était lui aussi renseigné sur le profil de l'Italien en janvier 2016. L'OM avait aussi approfondi cette piste lors du premier mercato de l'ère McCourt, en janvier 2017. Cette fois, les conditions sont plus favorables. Le joueur sait qu'avec la concurrence actuelle - Rodrigo, Gameiro, Batshuayi, voire Guedes - il ne jouera guère. Marseille est un club qu'il apprécie. Les échanges ne sont lancés que depuis quelques heures mais il sera intéressant de suivre d'éventuelles nouvelles offres d'ici à ce week-end.

 

Les mercatos niçois et marseillais seront intimement liés jusqu'au bout. Après son départ de Chine, Anthony Modeste a ainsi été proposé aux deux clubs. Avec un intérêt très fluctuant. Au milieu, le départ de Frank Anguissa a poussé les agents à multiplier les propositions. Le profil du Français Olivier Ntcham (Celtic Glasgow) a été avancé. Sans succès. Les dirigeants marseillais savent qu'il sera difficile de sortir Diadie Samassekou (22 ans, sous contrat jusqu'en 2019), un dossier sur lequel Salzbourg se veut intransigeant. Après avoir reçu des offres de L 1 et avoir un temps envisagé un départ, Grégory Sertic devrait continuer à l'OM, le club comptant peu de milieux défensifs, à ce stade.

 

 

Commentaires   

#1 Gabouner06 16-08-2018 01:02
Zaza est en méforme il a des pépins physiques il n’est pas pret du tout pour jouer et il est ingérable le coach de Valence en a marre de lui donc vaut mieux prendre Modeste si Balotelli part

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir