Les aiglons gagnent encore grâce à un nouveau penalty arrêté par Benitez... Ensuite malgrè deux expulsions nimoises, les niçois n'ont rien montré ou presque. On se pose même la question de savoir si certains joueurs s'entraînent ensemble. Il va falloir bosser car la chance ne sera pas toujours avec nous et c'est urgent!

Comment qualifier cette victoire niçoise? Honteuse, désastreuse, calamiteuse tellement le niveau de jeu était faible. Le Gym a montré un visage d'une équipe très brouillonne sans envie. Que dire des recrues?  L'OGC Nice s'est planté sur toute la ligne à l'exception d'Atal. Que dire des jeunes qui n'arrivent même plus à courir alors que Jallet se bat pendant 90 minutes... Que dire de Mario qui alterne quelques actions propres et qui rate l'immanquable... Que de dire ce Gym ennuyeux à souhait... Rien, tellement c'est désespérant! 

Les aiglons ont fait l'essentiel ce soir face à Auxerre et ce fut dur. Deux premières avec les buts de Maolida et Walter. On se demande surtout pourquoi ce dernier ne participe pas plus aux matches de Ligue1 surtout lorsque l'on voit l'attitude "peu concernée" de Danilo en fin de match mais que ce dernier est mauvais... 

Nous allons être très factuels ce soir. Les aiglons ont réalisé leur meilleure première mi-temps de la saison, mais comme depuis le mois d'août, ils ne sont pas capables de le concrétiser en buts. Trois actions franches contre une seule pour Marseille: résultat 0 - 1. la seconde mi-temps fut plus laborieuse pendant près de 25 minutes. Le contre-coup du but ou la fatigue? Sinon on notera que Balotelli était dans de bonnes dispositions, qu'Atal devient de plus en plus exceptionnel au fil des rencontres, que Germain est devenu un truqueur à défaut d'être efficace à l'OM, que Mr Delerue a été passif sur les gains de temps marseillais. Bref, il y a du mieux mais sans marquer, l'OGC Nice ne pourra pas espérer grand chose. 

 

L'OGC Nice a fourni un match de bonne facture malgré quelques imprécisions. Les aiglons sont allés de l'avant mais le fait du match reste l'action où Saint Maximin remet le ballon à Srarfi qui décale Maolida mais ce dernier râte son contrôle alors que l'attaquant acheté 10 millions d'euros était seul face au but. Nous maintenons que ce joueur sera sûrement bon dans un an mais ne peut tenir notre attaque. Voilà comment râter 3 points qui nous ont été présentés sur un plateau. Rageant!

Les aiglons n'ont pas fait le poids face au PSG. Ils n'ont pas résisté à un PSG en mode ralenti. Il a manqué au Gym un peu de folie et d'envie. Sinon que dire de certains joueur!

Les aiglons ont retrouvé des couleurs grâce à Makengo qui a remplacé avantageusement Cyprien. Comme lors du match face à Rennes, Christophe Jallet amène une sérénité que le Gym n'a pas en son absence. Les niçois prennent trois points mais n'ont pas tout résolu face à une équipe nantaise en plein doute. Benitez a failli nous faire la même erreur qu'à Montpellier, Herelle est toujours moyen comme Moulida. Pour finir nous avons retrouvé le Lees-Melou de l'an passé et c'est une bonne nouvelle.

 

Les aiglons ont été timides mais surtout en manque d'inspiration, d'envie... Les aiglons restent très limités notamment au milieu de terrain, qui est quasiment inexistant. La seule satisfaction reste Atal. On notera aussi que l'arbitrage francais a trouvé une nouvelle cible pour montrer sa  volonté de sanctionner la simulation. Nous en sommes déjà à 3 jaunes pour ce type de faute pendant que les lyonnais, parisiens...Etonnant!

 

Nous attendions tous Ben Arfa mais ce dernier a eu peur de rentrer sur le terrain... Comme quoi on ne peut pas faire des coups de p... et être ovationné. Le niçois n'est pas con. Hormis cela on notera l'envie qui a permis aux aiglons d'inverser ce résultat pourtant mal engagé. Encore une fois Benitez fût decisif en arrêtant un penalty, Saint Maximin a été virevoltant et que dire du but de Lees-Melou... Une belle soirée qui nous as réconciliés avec le Gym. 

Les aiglons, au courage, ont pris trois points à Lyon grâce à un remuant Saint-Maximin, un Benitez impérial. On notera aussi le bon retour de Balotelli et aussi un peu de chance. Une victoire qui nous fait oublier la fin du mercato et les errements du staff niçois. On souhaitera que les blessures épargnent le Gym.