L'OGC Nice, 8e de Ligue 1, souhaite recruter Paul-Georges Ntep cet hiver. Un prêt est envisagé pour le joueur de Wolfsburg, très peu utilisé par le club allemand.


Reverra-ton Paul-Georges Ntep sur les pelouses de Ligue 1 cet hiver ? Selon les informations de RMC Sport, l'OGC Nice veut recruter l'ancien Rennais dès le mois de janvier. En difficulté à Wolfsburg, où il n'a disputé que cinq matchs de Bundesliga, le Français de 25 ans souhaite se relancer.

 

Les dirigeants niçois, désireux de renforcer l'effectif dans le secteur offensif, ont fait de Paul-Georges Ntep l'une de leurs priorités du mercato hivernal et discutent d'un prêt avec leurs homologues allemands. Son contrat avec Wolfsburg court jusqu'en 2021.

"C’est un pur scandale. C’est grave de remettre en cause la parole que j’ai donnée à notre coach et nos joueurs. Notre parole vaut beaucoup plus qu’un papier. Avant d’écrire des élucubrations pareilles il faut vérifier" a déclaré Jean-Pierre Rivère à propos son entrevue entre Galtier.

 

Il précise : Sur le mercato, vous savez que je ne dis jamais la vérité. Mais dans la vie de tous les jours, ma parole vaut beaucoup plus qu’un article. Là, on remet en cause la parole d’un dirigeant. J’avais dit après Lyon que nous n’envisagions pas de changer de coach, que Lucien serait notre entraîneur jusqu’à la fin de la saison, sans discussion. Il y a une chose importante dans un club quand il traverse une période délicate, c’est la solidarité. Et je pense l’avoir démontré en tant que dirigeant. C’est ensemble que nous trouvons des solutions. Je l’avais également dit aux groupes de supporters. C’était avant de partir à Toulouse 

Proche de rejoindre le FC Barcelone l'été dernier, le milieu de terrain Jean Michaël Seri a finalement continué son aventure à l'OGC Nice. Malgré des performances mitigées sur cette première partie de saison, l'Ivoirien reste dans le viseur de grands clubs, notamment en Angleterre. Jean Michaël Seri plait beaucoup en Angleterre. L'OGC Nice s'était fait une raison pour Jean Michaël Seri l'été dernier en acceptant son départ au FC Barcelone. Mais finalement, le club catalan s'est rétracté et le milieu de terrain a continué son aventure avec le Gym. Depuis, l'Ivoirien a logiquement eu besoin de digérer ce transfert avorté et a réalisé des performances mitigées. Mais peu importe, le joueur de 26 ans dispose d'une belle cote en Europe et notamment en Angleterre où des cadors s'intéressent à ses services.

 

Seri plaît à Liverpool et Manchester City

 

En effet, d'après les informations du média britannique The Daily Mail ce jeudi, le Niçois se retrouve dans les petits papiers de Liverpool et de Manchester City ! Ces dernières semaines, Seri a de nombreuses fois répété qu'il souhaitait rejoindre une grande équipe susceptible de lui confier un rôle important. Malgré son talent, le Niçois aura bien du mal à bousculer la hiérarchie établie chez les Citizens, où l'entraîneur Pep Guardiola pense surtout à lui pour renforcer son effectif dans un rôle de doublure. Par contre, chez les Reds, l'Ivoirien pourrait avoir sa chance, notamment dans l'idée de remplacer Emre Can, en fin de contrat en juin prochain.

 

Quelle position pour Nice ?

 

Toujours d'après la même source, les deux équipes anglaises sont prêtes à formuler des offres pour Seri cet hiver. Mais une question se pose : l'OGCN sera-t-il d'accord pour laisser filer l'un de ses meilleurs éléments en cours de saison ? Si le club français a remonté la pente en Ligue 1 (12e au classement), Lucien Favre aura bien besoin du milieu pour enchaîner les bons résultats. En tout cas, dans l'éventualité où Nice accepte d'envisager un départ de Seri en janvier, Liverpool et Manchester City vont devoir aligner un gros chèque. Comme l'été dernier, le président des Aiglons Jean-Pierre Rivère devrait être intransigeant sur le prix réclamé : 40 millions d'euros, soit le montant de la clause de valorisation signée sous seing privé par Seri. - 

Prêté pour deux saisons à l'OGC Nice, le FC Barcelone garde un œil sur Marlon Santos. Selon le média sportif catalan Mundo Deportivo, le club catalan serait préoccupé par la gestion de Lucien Favre à propos du défenseur central brésilien.

 

C'est la préoccupation principale du FC Barcelone. Un vent de panique souffle sur le club catalan en panne de défenseurs centraux. Si le problème semble exister depuis des années, Ernesto Valverde est contraint de prendre le problème au sérieux cette saison. En effet, blessé à la cuisse, Samuel Umtiti, pilier de la défense centrale catalane, sera absent des terrains pour au moins deux mois. Pourtant, c'est bien le cas de Javier Mascherano qui met le Barça dans l'embarras. Son départ quasi inéluctable vers la Chine, les dirigeants catalans doivent impérativement trouver des remplaçants. Le cas de Marlon Santos Prêté pour deux saisons à l'OGC Nice, Marlon Santos reste toujours dans le viseur de son club principal. Arrivé chez les Aiglons pour renforcer la charnière centrale suite au départ de Paul Baysse, le Brésilien peine à gagner du temps de jeu avec Lucien Favre depuis le début de la saison. Marlon a en effet disputé seulement sept rencontres en Ligue 1. Ce qui n'a pas manqué d'agacer le FC Barcelone. Selon les informations dévoilées dans les colonnes de Mundo Deportivo, les décideurs du club catalan aimeraient le voir jouer davantage. L'idée d'un retour anticipé de Marlon à Barcelone dès cet hiver n'est pas d'actualité malgré la situation des Catalans dans le secteur défensif. Mais, le Barça dispose d'une clause de rachat pour le prochain mercato estival et voudrait bien voir son joueur se mettre en évidence.

Arraché cet été au Benfica Lisbonne pour 1,5 millions d’euros, l’international Espoirs (une sélection) portugais devait être le successeur désigné de Fernando Marçal, transféré à l’OL. Titulaire avec l’EAG en début de saison, il a été devancé par Franck Tabanou dans la hiérarchie établie par Antoine Kombouaré, même si la méforme de l’ancien Toulousain lui a offert du temps de jeu, le week-end dernier, à Troyes, où il a de nouveau été convaincant. Mais pour l’OM, l’opération s’annonce délicate : d’abord parce que son contrat court jusqu’en 2020, ensuite parce que, selon la même source, l’OGC Nice serait également intéressé.

Débarqué en août dernier à Nice, Wesley Sneijder était censé être la tête de gondole du nouvel effectif niçois. Souvent blessé et rarement au niveau, le Néerlandais pourrait finalement plier bagage dès cet hiver, direction la MLS.

 

Un flop, il n'y a pas d'autres mots. Du haut de ses 33 ans et de sa riche expérience du football européen, Wesley Sneijder débarquait l'été dernier à Nice avec l'étiquette de rock star. Comme Ben Arfa, Belhanda, Dante ou Balotelli avant lui, Sneijder était censé être le nouveau pari gagnant des Aiglons sur le front du mercato. Mais après trois mois et demi passés en France, le bilan est sans appel : 8 matches disputés toutes compétitions confondues (sur 20 possibles), zéro but et une seule passe décisive. Bien trop maigre pour un joueur du calibre du Néerlandais, passé notamment par l'Ajax, le Real Madrid ou encore l'Inter Milan.

 

Arrivé en méforme sur la Côte d'Azur, Sneijder s'est blessé la semaine passée à l'entraînement et était forfait dimanche dernier lors de la déroute niçoise face à l'OL (0-5). Ce lundi, Lucien Favre a annoncé qu'il souffrait d'une lésion aux ischios-jambiers et qu'il serait absent un mois. Son année 2017 est donc d'ores et déjà terminée et il se pourrait bien qu'il ne reporte plus jamais le maillot niçois.

 

Son agent discute avec le Los Angeles FC

 

Selon le quotidien néerlandais AD, l'agent de Wesley Sneijder s'est en effet rendu lundi en Californie pour rencontrer les dirigeants du Los Angeles FC, une nouvelle franchise qui débarquera en MLS l'année prochaine et sera entraînée par Bob Bradley. Une formation qui avait déjà courtisé le meneur de jeu batave en juin dernier, juste avant que ce dernier ne résilie son contrat avec Galatasaray et décide finalement de rejoindre Nice. Sneijder s'était vu proposer un contrat de deux ans avec une rémunération annuelle de 3 millions d'euros.

 

Selon le quotidien néerlandais, la famille Sneijder rêve depuis longtemps de vivre aux Etats-Unis et verrait d'un très bon oeil ce transfert hivernal. Reste à savoir si Nice acceptera de se séparer de son joueur, sous contrat jusqu'en juin (avec une deuxième année en option), alors qu'il pointe actuellement à la 18e place de notre championnat. On serait tenté de dire que ce ne serait pas une grosse perte au vu de ce qu'il a montré jusque-là.

Yoan Cardinale, en fin de contrat en juin prochain, a reçu une offre de prolongation de la direction azuréenne. La proposition du club niçois porte sur un renouvellement de contrat de trois ans, assortie d'une très légère augmentation salariale.

 

Pour l'heure, le portier originaire de Marseille hésite. D'abord parce que le salaire proposé par la direction de l'OGC Nice ne lui convient pas, l'augmentation étant jugée dérisoire par le gardien niçois.

 

Mais aussi parce que le portier de 23 ans attend plus de garanties sportives. Cardinale s'inquiète de son temps de jeu, et a surtout appris que l'OGC Nice partait en quête d'un nouveau gardien. Baptiste Reynet, le Dijonnais, est notamment suivi par les Aiglons, comme plusieurs portiers étrangers.

« Je l’ai de temps en temps au téléphone car, comme vous le savez, on a gardé contact. On a essayé de le faire venir cet été, mais ça ne s’est pas fait. Après, c’est suivant le coach. Pour avoir Hatem, il faut avoir un système de jeu. Est-ce que le coach décidera de ce système de jeu, je ne sais pas pour l’instant. Il faut que lui souhaite venir, que nous ayons ce souhait et que le coach le veuille. Le coach apprécie beaucoup Hatem. On est tous fans d’Hatem. Il n’y aura pas beaucoup de mouvements dans ce mercato d’hiver au niveau des arrivées et des départs », confie Jean-Pierre Rivère à BeinSports.

 

Selon France Football, Vincent Marcel devrait rapidement être prêté. Le joueur n'est quasiment plus appelé en L1 et joue rarement en CFA... Il y a des choses étonnantes à Nice surtout pour un joueur qui n'a pas démérité en début de saison.

Au Torino depuis cet été, Salvatore Sirigu aurait pu continuer sa carrière en France : le gardien italien était convoité par l'OGC Nice. Mais il a refusé la proposition du club azuréen.

 

«Je me sentais encore trop lié au Paris-Saint-Germain pour jouer contre le PSG, c'est la première chose à laquelle j'ai pensé, a-t-il expliqué dans une interview au CFC, qui sera diffusée dimanche sur Canal +. Je me suis aussi dit que j'allais jouer contre Javier (Pastore), contre Marco (Verratti), contre Thiago (Silva et Motta), mais je ne peux pas jouer maintenant contre eux parce que pour moi, ce n'est pas normal.»

 

«Après, j'ai regretté parce que c'est quelque chose qu'un joueur professionnel doit dépasser, a-t-il avoué. Franchement, j'ai regretté parce que Nice c'est une bonne ambiance, c'est une bonne équipe, c'est une équipe qui fait bien les choses et je me suis enlevé la possibilité de pouvoir y jouer pour un caprice.

Les dirigeants niçois mèneraient actuellement une réflexion autour d'un départ anticipé de Wesley Sneijder cet hiver.

 

Wesley Sneijder pourrait-il quitter l'OGC Nice quelques mois seulement après son arrivée ? L'hypothèse n'est pas à exclure aujourd'hui. Selon nos informations, le scénario d'un départ de Sneijder au mercato d'hiver est actuellement évalué par les dirigeants niçois. Pour l'instant, aucune décision définitive n'a été prise d'autant que certaines inconnues restent à lever, comme les intentions du joueur ou le cadre que pourrait prendre l'opération (laisser Sneijder libre s'il reçoit une offre à sa convenance cet hiver ?). En tout cas, une réflexion est actuellement menée sur le sujet.
Nice espère recruter un ailier gauche de haut niveau.

 

 

 

Selon certaines indiscrétions récupérées par le 10 Sport, le Gym travaillerait en parallèle au recrutement d'un ailier gauche de haut niveau cet hiver, avec une enveloppe financière conséquente. Est-ce lié au départ de Sneijder ? Difficile à dire. Mais il est clair qu'un départ de Sneijder libérerait une grosse place au budget pour financer le recrutement d'un ailier de haut niveau. Hatem Ben Arfa a longtemps été espéré, mais le joueur parisien a l'intention d'aller au bout de son contrat.

En manque de temps de jeu depuis son arrivée lors du dernier Mercato d’été, le meneur de jeu international néerlandais Wesley Sneijder (33 ans) commence à se poser des questions sur son avenir sous les couleurs de Nice. Alors que Lucien Favre privilégie désormais une organisation avec deux pointes (Mario Balotelli et Alassane Plea), l’ancien joueur de Galatasaray risque de connaître des semaines difficiles, et il n’est pas exclu que le numéro 10 fasse ses valises avant le terme de son engagement en juin 2018 (+ une année supplémentaire en option).

 

Aujourd’hui, le natif d’Utrecht dispose notamment d’une piste en Turquie. Selon certaines indiscrétions, l’ex-sociétaire de l’Ajax Amsterdam, du Real Madrid et de l’Inter Milan suscite l’intérêt de l’Istanbul Basaksehir (5eme de Süper Lig), où évoluent Aurélien Chedjou, Gaël Clichy, Emre Belözoglu ou encore Emmanuel Adebayor.

Sous-catégories