On savait que Mario Balotelli se foutait des clubs où il passait... Les niçois l'ont cherché avec une banderole et ils l'ont trouvé sur instagram...

 

 

 

Les marseillais nous ont accueilli les bras ouverts sans risque car nous étions interdits de déplacement... Le courage n'est pas offert à tout le monde mdr.

 

 

Et Vieira oublie l'interview de Mario à la Provence... Comme quoi les derbys ne sont plus ce qu'ils étaient

 

 

Bon allez on va supporter Lyon pour la troisième place :)

 

Edit : Balotelli a Manchester : "Je célèbre pas mes buts parce que c'est mon travail , t'as déjà vu un facteur sauter de joie quand il vient de livrer un colis ?"

 

 

 

 

Commentaires   

#4 jean 13-03-2019 21:50
pardon erratum : en sont-ils capables.
#3 jean 13-03-2019 21:48
Beaucoup ont fait les louanges de Ballotelli....à commencer par notre président parti. Dire du mal que quelqu'un ce n'est pas bien....mais là notre ex. a été d'un comportement incroyable envers ses anciens coéquipier. Question mentalité (outre sportive)..ce joueur ne vaut rien! et c'est peu de l'écrire.
j'attends la suite avec l'OM.....partou t ou il est passé ça s'est fini en jus de boudin....NICE n'y a pas échappé et maintenant c'est le tour de l'OM. Seule façon de s'en sortir pour eux c'est d'arrêter la collabo en juin. En sont t-il capable?
#2 Dan 13-03-2019 20:41
Laissons la vulgarité et la betise a balo et a sa bonne mere
Et issa nizza
#1 Pitchoun 13-03-2019 19:53
Les retrouvailles entre Mario Balotelli et son ancien club de l’OGC Nice étaient attendues dimanche. Et elles ont répondu aux attentes. L’attaquant italien a offert, d’un coup de tête, une courte victoire à l’OM (1-0), ne montrant pas de retenue au moment de célébrer avec Florian Thauvin. Mais l’ancien de Manchester City a également fait parler de lui pour son échange houleux avec Christophe Hérelle à la pause. « Ne laisse pas Vieira parler avec les joueurs » avait lancé Super Mario à ses adversaires, dans le couloir. Ce à quoi lui avait répondu son ancien coéquipier : « Eh, il parle trop lui, il parle trop, parle trop. Ferme-la un peu ». Un épisode sur lequel le défenseur central des Aiglons est revenu mercredi, en conférence de presse. « Je lui ai dit de la fermer, a expliqué l’ancien Troyen devant les journalistes. Il a commencé à nous insulter en première période après un contact avec Pierre (Lees-Melou). Ça ne m’a pas plu, j’ai répondu, il faut respecter les gens, le club et les supporters ».
Amer, le défenseur de 26 ans a rappelé que le bilan affiché par l’Italien lors de la première partie de saison était loin d’être glorieux. « Je l’ai vu courir comme je ne l’avais jamais vu à Nice lors des six derniers mois, a-t-il lâché. Sa célébration fout les boules. En six mois, il n’a pas marqué un but… On s’entendait bien, mais à un certain moment, il faut respecter le club et ses partenaires. » Des retrouvailles glaciales, donc, pour des rapports qui, à ce rythme-là, ne se réchaufferont pas de si tôt.
Du Balotelli quoi...En esperant secretement que la lune de miel et les bons resultats de l'OM depuis qu'il est la explose par un petit carton contre le PSG. Et un petit rouge pour Balotelli...

Ajouter un Commentaire