Que retenir de la première saison pleine de Romain Perraud chez les professionnels? Ce tir au but manqué face àLens en play-offs,qui a mis fin au rêve (fou) du PFC d’accéder à la Ligue 1? L’image du numéro18 parisien, à terre,inconsolable sur la pelouse de Charléty, a marqué les esprits, forcément.Pas autant, cependant,que ses débordements incessants, ses frappes du gauche surpuissantes ou ses retours fracassants.À vingt-deux ans,le joueur prêté par Nice en fin de mercato estival n’a pas laissé passer l’occasion de se faire un nom en Ligue 2. Et de cultiver l’image d’un jouueur irréprochable, travailleur et à l’écoute. «C’est une très belle rencontre, confie son (ancien) entraîneur, Mécha Bazdarevic. Un garçon sincère,honnête,qui est dans la vie comme sur le terrain: il fait tout à fond! Quand on s’est quitté, c’était difficile parce qu’il est tellement attachant…On a eu du mal à se dire qu’on ne pourra plus travailler avec lui.C’était assez émouvant. »Le technicien bosnien, conquis, n’a pas peur d’oser la comparaison.Pour lui, Perraud présente «un profil à la Bixente Lizarazu». Le natif de Toulouse possède effectivement quelques points communs avec le champion du monde 1998,à commencer par une taille modeste (1,73m), compensée par un goût de l’efforttrès prononcé. Et comme son glorieux aîné,il a dû passer du poste d’ailier à celui de latéral pour se frayer un chemin. 

 

 

perraud19


«TOUT CE QU’IL FAIT, C’EST CONCRET»


Une évolution initiée il y a un peu plus de deux ans par son formateur à Nice,Laurent Bonadei, appuyée par son sélectionneur en équipe de France U20 de l’époque,Ludovic Batelli. «J’étais persuadé qu’il avait plus de prédispositions pour évoluer à ce poste, explique ce dernier.Il manquait de vitesse d’exécution et de technicité dans les petits espaces,alors que quand il a part de plus loin,il peut être redoutable parce qu’il sait se placer et se déplacer dans les espaces libres. Il possède le profil type du latéral moderne, capable de bien défendre et de très bien contre-attaquer. Un tel changement n’est pas toujours simple à accepter pourun jeune joueur,mais lui l’a très bien compris et a vite séduittoutle monde. » Ou presque. En août 2018, Romain Perraud s’est retrouvé face à une réalité: malgré sa présence dans le groupe pour l’ouverture de la saison de Ligue 1, l’entraîneur du Gym Patrick Vieira ne comptait pas vraiment sur lui. Va donc pour un prêt chez un Paris FC aux ambitions modestes à l’étage inférieur.Pour une quatrième place finale, cinq buts marqués, mais surtout un rôle déterminant au sein de la meilleure défense de L2 (22 buts encaissés,23 clean sheets en 38 journées). « Il a fallu le canaliserun peu parce qu’il est parfois trop généreux, détaille Bazdarevic.Il doit encore apprendre à temporiser, gérer les temps faibles,mais tout ce qu’il fait, c’est concret: quand il monte, ça se termine par quelque chose de très dangereux pour l’adversaire. » Malgré son âge et sa découverte encore fraîche du haut niveau, l’ancien de l’US Colomiers est déjà «un joueur fiable, régulier », selon Batelli. « Il mérite d’être là et dans peu de temps,on va en entendre parler à l’échelon supérieur »,appuie celui-ci. Bazdarevic ne dit pas l’inverse: «Pour moi,il a le niveau Ligue 1, ce n’est pas la peine d’attendre. » Ça tombe bien,Romain Perraud n’est pas franchement du genre à tirer le frein à main.

 

 

Commentaires   

#10 giloudenice 11-06-2019 09:26
Moi, je lui donnerai sa chance avec Boscagli sur le coté gauche.
Ils n'ont qu'a se tirer la bourre et séduire viera (et nous avec)
Cette année, c'etait du rafistolage comme dit pitchoun et pourtant on avait une défense qui tenait la route POUR LA LIGUE 1...
Mais comme on joue que ca l'année prochaine
#9 Gabouner06 10-06-2019 14:32
Avec la rentrée d’argent qu’il va y avoir on je peux pas acheté un vrai lateral gauche on va encore se faire chier a former et à patienter qu’il s’aguerrisse ou pas on est sérieux là depuis le départ de Dalbert on a aps pu le faire et on va encore essayé a un moment donné il faut dire stop on met la main dans le poche sur ça on c’est pas faire et pourquoi parce qu’un bon lateral gauche c’est rare de trouvé et pas chère c’est très compliqué et à former c’est presque dans l’impossible
#8 Canardou 10-06-2019 14:27
Je n'ai jamais été un pro Boscagli contrairement à toi. Et pour ce qui est d'Atal je ne m'enflamme pas non plus. Il a fait quelques bons matchs au poste d'ailier, c'est vrai, mais il lui est aussi arrivé de passer complètement à travers et je reste sceptique quant à ses qualités de défenseur.
#7 Pitchoun 10-06-2019 12:52
A ce jour Canardou on parle plus d'engouements de professionels du foot et de clubs comme PFC et Lyon, mais bon tu as certainement tes raisons de te mefier que nous ne connaissons pas...A une epoque il me semble que tu rappelais avec force et peut-etre raison le retour de Boscagli qui avait fait une bonne saison a Nimes...Mais bon tout le monde peut se tromper...On ne pourra jamais racourcir la pratique, la competition et les automatismes. Un joueur a besoin de jouer regulierement pour s'ameliorer et monter en puissance. Donc il est sur qu'avec 10 minutes par ci ou 10 minutes par la, si le joueur n'est pas exceptionel il ne fera jamais bonne impression. Souvenons nous de Benitez a ses debuts, on ne s'enthousiasmai t pas beaucoup,,,,
#6 Canardou 10-06-2019 10:23
Coly et Boscagli ne sont pas des références à ce poste.
#5 Marc2 10-06-2019 09:56
Je le trouvais pas terrible devant .mais à ce poste il est bien meilleur que coly et boscagli
#4 Canardou 10-06-2019 08:23
Je me méfie toujours de ces engouements spontanés de supporter, de même que je me méfie de France Football et de ces articles enflammés, souvent trop beaux pour sonner juste, dont je me dis qu'ils sont peut être quelquefois écrits sur commande.
Moi je reste sur mon impression première, je considère que Perraud est limité par son manque de vitesse de course. Et comme c'est une des qualités premières à ce poste, je préfère qu'on prenne un vrai spécialiste du poste qui nous manque depuis Dalbert.
#3 Pitchoun 10-06-2019 07:12
Canardou ouvre un peu plus ton esprit, L'article se base sur les impressions et connaissances du joueur de personnes qui l'ont cotoye un an et plus (Bazdaveric et Batelli, entre autres) non pas sur un blogger qui ne l'a vu joue qu'une fois et qui a deja tranche son jugement negatif, comme il l'avait deja fait a tort pour Atal apres son premier match. Le joueur est jeune, a une grosse marge de progression, et si Viera l'a envoye en pret c'est qu'il pense certainement qu'il est interressant mais ne pouvait lui donner plus de temps de jeu que des bouts de matchs. Il vaut certainement le coup d'etre vue en remplacant ou en competition avec une pointure sur ce cote. On a bien essaye de colmater les breches cette annee avec Sarr, Boscagli et Coly, ce n'est pas mieux !
#2 Canardou 10-06-2019 06:45
J'en doute. Ce n'est pas avec France Football qu'on bâtit une équipe.
#1 pitchoun 09-06-2019 21:03
Ca vaut peut-etre le coup de le garder sous la main...

Ajouter un Commentaire