La FIFA, qui pronait de finir le championnat, a assoupli sa position. Selon le journal l'Equipe : " L’UEFA ne veut pas d’une saison blanche et ne qualifiera donc pas automatiquement ceux (PSG, OL, Lille en C1 ; Saint-Étienne, Rennes et Strasbourg en C3) qui ont figuré en 2019-2020 en Ligue des champions et en Ligue Europa. La Confédération européenne n’acceptera pas non plus que les finalistes des coupes nationales (l’OL en Coupe de la Ligue et Saint-Étienne en Coupe de France, à chaque fois face au PSG qualifié pour la C1) représentent la France en Ligue Europa. Si les finales ne sont pas jouées, les deux places doivent revenir au 5e et au 6e de L1." Le problème c'est qu'il manquait un match lors de la dernière journée entre Strasbourg et le PSG. Vous allez me dire que cela n'aurait pas changé le classement car Paris n'a jamais perdu un match par 5 - 0. C'est un fait!

 

Mais selon la journée de championnat prise en compte, le classement et les places européennes sont differents. En effet, si nous prenons la 27 ème journée L’OL serait 5e et Montpellier 6e, les 2 clubs seraient qualifiés pour la Ligue Europa. Mais si nous prenons la 28e, l’OL est 7e. Reims (5e) et Nice (6e) seraient qualifiés pour le tour préliminaire de la Ligue Europa. Alors la victoire de Nice sur Monaco comptera-t-elle pour du beurre?

 

 

 

Commentaires   

#2 marsiglialiste 23-04-2020 10:26
En ce qui concerne la solution RIVERE , le soutien d'AULAS et maintenant de moustache, a vu sa côte descendre à vitesse grand v
#1 marsiglialiste 23-04-2020 10:22
En fait il faudrait que les alsaciens gagnent 4 à 0 pour dépasser NICE ce qui représente un scénario pratiquement impossible ... Arrêter à la 27 favoriserait AULAS et quand on connait le poids de LYON cela reste possible mais bon RIVERE a eu la bonne idée d'être à un poste clef ... Il faut tenir compte des finances de l'om qui pourrait se voir refuser l'Europe ce qui ferait avancer d'une place LYON et en dans ce cas-là seul les héraultais seraient frustrés et les provençaux ne pourraient pas s'en prendre aux autres mais en leurs dirigeants

Ajouter un Commentaire