« Le Premier ministre était dans son rôle quand, d’un point de vue sanitaire, il a interdit la reprise du Championnat ». Julien Fournier poursuit en indiquant: « Les diffuseurs avaient suspendu leurs paiements et avaient indiqué qu’en cas de reprise éventuelle, ils ne paieraient pas les mêmes montants que ce qui était prévu. La décision a été prise en connaissance de cause. » Tous ces éléments ont amené le foot à s'arrêter. Concernant Jean-Michel Aulas, le directeur football nicois indique à l'Equipe: "Cela me paraît complètement utopique d’imaginer redémarrer un Championnat maintenant... Pour moi, ce sont des polémiques stériles, conclut le directeur du football niçois. Jusqu’à ce que Noël Le Graët lui dise que la saison blanche dont il rêvait n’arriverait pas, Jean-Michel Aulas militait aussi pour l’arrêt du Championnat."

 

 

Ajouter un Commentaire