Après Léonard Thurre, ex-responsable du scouting, c'est au tour du directeur sportif Pablo Iglesias de partir, dixit le Matin.ch. Les deux personnes pourront aller jouer au Casino en ligne en Belgique car Ineos, propriétaire du Lausanne-Sport depuis mars 2018, fait son ménage. Pourtant le club va beaucoup mieux depuis 10 mois mais cela ne suffit pas aux propriétaires. Pourtant le directeur sportif était sous contrat jusqu'en 2022.

 

Lausanne, selon le quotidien suisse, est en train devenir un véritable club satellite de l'OGC Nice. Lausanne Sport n'a plus de directeur sportif mais Il reste Stefan Nellen , vice-président, pour garder les racines du club "mais il ne serait pas surprenant qu’il disparaisse de l’organigramme dans les mois à venir", dixit le quoitidien suisse. Les paris vont bon train grâce ce site pour parier en Suisse. En effet, selon le site de presse helvétique, Ineos et son président Bob Ratcliffe ont informé l’équipe et l’entraîneur Giorgio Contini jeudi matin qu'ils vont bouleverser complètement l’ADN du Lausanne-Sport.

 

Inéos pourrait avoir des comptes à rendre aux supporters indique Le Matin dans son article du jour . Réponse dans quelques mois pour le club vaudois. On comprend mieux aussi les décisions prises à Nice, ou plutôt les désirs du staff niçois concernant certains joueurs niçois. En effet plusieurs joueurs dit "clefs" sont priés de trouver un nouveau club. C'est le cas de Cyprien, Lees-Melou mais aussi Herelle... 

Commentaires   

#4 marsiglialiste 06-06-2020 10:52
Suite de l'article
Pour ce qui est de la place de coach, la rumeur attribuerait aux patrons du LS la volonté de procéder à un nouveau coup de sac inattendu. Un nom revient même avec insistance, celui d’Adrian Ursea, loin d’être un inconnu en Suisse. A 52 ans, l’ancien milieu de terrain roumain a notamment déjà entraîné à Vevey, Servette et NE Xamax.
Entre 2016 et 2018, il a surtout été l’adjoint de Lucien Favre à Nice. :-? Revenu à Genève pour y diriger les M21 «grenat» avec succès (13 matches, 13 victoires en 2e ligue interrégionale avant l'arrêt définitif du championnat), Ursea avait refait le chemin inverse en novembre dernier pour incorporer le staff du champion du monde Patrick Vieira.
En ces temps de rapprochement entre Lausanne et Nice :P , est-ce à dire qu’Ineos pourrait lui confier le LS à l’occasion du retour programmé de celui-ci en Super League? «Sincèrement, répond Stefan Nellen, je n’ai aucune information qui laisse imaginer que M. Contini ne soit plus notre entraîneur en cas de promotion. Mais je parle en mon nom. En période de turbulences, la stabilité me semble être le meilleur garant.» Le technicien zurichois a du reste paraphé une extension de contrat allant dans ce sens.
En ces temps de grandes manœuvres, cela sera-t-il suffisant pour dégonfler ce qui se tramerait en coulisses ? «La rumeur Ursea, ça fait des années qu’on l’entend !, s’exclame le vice-président du LS. J’ai aussi entendu le nom de Dante, qui souhaiterait passer ses diplômes d’entraîneur à Lausanne (…) Il ne faut pas inventer des choses avant qu’elles ne se produisent. Ce qui est par contre vrai, c’est que le travail ne se réalise aujourd'hui plus à l’échelle d’un club mais à la dimension d’un groupe…» 8)
Avant d’autres potentiels dégâts collatéraux :o , Lausanne disputera ce samedi à Berne un premier test amical contre Young Boys (13h). Et Giorgio Contini sera assis sur son banc. En attendant sans doute la prochaine rumeur...
#3 marsiglialiste 06-06-2020 10:47
nouvel article de Lausanne matin dont les supporters n'apprécient pas trop d'être un club satelitte du GYM :P
après le départ de Léonard Thurre, ex-responsable du scouting aux Plaines-du-Loup , le limogeage abrupt de Pablo Iglesias (dont le contrat courait pourtant jusqu’en 2022) traduit la nouvelle réalité du Lausanne-Sport. Depuis son passage dans la galaxie Ineos en 2017, le club vaudois a bien sûr gagné en pérennité, notamment sur le plan financier, mais il est en train de perdre son identité locale pour devenir désormais un satellite exclusif de l’OGC Nice. 8)
Programmé depuis plusieurs semaines déjà semble-t-il, le renvoi du directeur sportif se serait accéléré à la suite de plusieurs déclarations parues dans les médias, jugées maladroites par son employeur. Cela concernerait notamment l’avenir immédiat de Dan Ndoye (transféré à Nice à compter du 1er juillet) - l'avis particulièremen t tranché d'Iglesias y aurait été très mal perçu en haut lieu.
Le grand ménage de printemps opéré par Ineos ne ferait pourtant que commencer. D’autres étages de la fusée devraient suivre, à commencer peut-être par celui du coach. Selon nos informations, le propriétaire du LS hésiterait fortement à poursuivre sa collaboration avec Contini…
Une nouvelle structure pilotée depuis Nice?
Alors que se profile l’inauguration de la Tuilière, l’avenir sportif du LS serait défini depuis la Baie des Anges. Dans son communiqué de jeudi, le club vaudois évoquait du reste le développement et la mise en place d’une «nouvelle structure en matière de gestion sportive» - un département qui pourrait être «piloté» par Julien Fournier, directeur football de l’OGC Nice. Afin de remplacer Thurre, on évoque aussi le nom de l'ancien attaquant ivoirien Souleymane Cissé (ex-responsable de la formation aux Girondins de Bordeaux) pour prendre place dans le nouvel organigramme d'Ineos.
#2 marsiglialiste 05-06-2020 12:15
On comprend mieux ils sont forts ces Suisses car les départs de LEE MELOU et de CYPRIEN je ne comprends pas trop ... maintenant on pourrait leur refiler LLORIS MAOULIDA CARDINALE voir coly s'il revient
#1 marsiglialiste 05-06-2020 12:07
Selon nos informations, l’OGC Nice ne souhaiterait pas conserver Eddy Sylvestre, prêté à l’AJ Auxerre cette saison. Le milieu de terrain de 20 ans a porté à seize reprises le maillot blanc et bleu cette saison. Et il a aussi inscrit deux buts en Ligue 2. Le club azuréen serait même prêt à résilier le contrat du joueur arrivé en 2017 en provenance de l’Olympique de Marseille.

Ajouter un Commentaire