Pour la der de la saison, les aiglons se sont imposés tranquillement. On notera la superbe performance de Benitez qui a sauvé le Gym plusieurs fois sur ce match et le but de Le Bihan. Place aux coulisses!

Les aiglons ont explosé à Saint-Etienne. Cela  a permis de montrer la faiblesse du banc niçois. Herrelle et Danté suspendus, la défense a pris l'eau même si nous pouvons regretter le Hors-Jeu non signalé sur le premier but des verts tout comme le manque d'efficacité de notre attaque... Allez encore un match pour du beurre et la saison sera finie. Une saison marquée par le manque d'attaquants, le manque de soutien de nos actionnaires chinois lors du mercato d'hiver et cela quelque soit la raison... Cela reste honteux!

Même si nous pouvons encore une fois regretter que l'OGC Nice ne sache pas tirer un penalty, le match nul est logique tellement le Gym a été dominé en première mi-temps. Même en manque de rythme, Le Bihan a montré quelques facettes de son talent tout comme Saint Maximin un peu plus appliqué ce soir. Pour le reste un match sans enjeu, agréable à regarder!

Comment accorder un penalty alors que la faute intervient après l'action de jeu? Comment la VAR peut laisser passer cela, sauf pour aider le PSG à s'imposer? Comment Saint Maximin peut rater un but tout fait, seul face à la cage? Alors entre maladresse et favoritisme, le Gym ramène un point mérité. On remerciera Walter Benitez pour son arrêt du penalty, mais aussi toute l'équipe à l'exception de la star au QI élévé.

 

Dans une ambiance très calme contrairement à ce que l'on aurait pu penser après les communiqués de l' Ultra Pop Sud et des actionnaires, le Gym a remporté une rencontre pour la première fois de la saison par 3 buts d'écart. Tout le mérite en revient à Atal tant Sacko a fait du Sacko (mauvais choix, faiblesse technique...) et Saint Maximin du Saint Maximin (dribbles inutiles...). Pour le reste, l'equipe de Guingamp reste faible et Thuram sur-evalué.

Les aiglons ont dominé. Ils ont montré une agressivité positive exceptionnelle mais comme souvent depuis le mois de janvier, l'absence d'attaque a été fatale... Comment les actionnaires sino-américains ont pu laisser repartir ce club sans attaquant. C'est ne rien connaitre au foot? Comment lorsqu on lit l'interview du nouveau président ne pas être inquiet? Lui, qui ne veut pas de joueurs d'expérience car il ne pourra pas faire de la plus-value... Bref, quoiqu'il en soit, ce soir, il s'asseoit sur quelques millions en perdant quelques places au classement et une éventuelle Coupe d'Europe... Bravo messieurs.

 

Les aiglons ont été dominés en première mi-temps mais ils ont résisté. En seconde mi-temps ce fût un peu mieux sans pour autant mettre en danger les rennais. Les meilleures actions furent du côté rennais mais la baraka dans le camps des azuréens. Trois barres ont sauvé les niçois d'une défaite qui n'aurait pas été illogique. Au final un point qui va convenir à toute la population niçoise.

Les aiglons, après une première mi-temps réussie, ont gardé l'avantage tout le long de la seconde période notamment grâce à une défense solide mais que la tactique défensive niçoise, même si elle marche, fait peur. Au final, 3 points mérités, le Gym revient à 1 point de Marseille et prend la sixième place ex-aequo..    

Sans être transcendant, le Gym a cadré 6 tirs... Etonnant! Pour le reste le Gym a défendu comme à son habitude avec un bon Boscagli. L'attaque a été inexistante malgré la stat indiquée auparavant.  On notera le second jaune pour simulation de Samaritano... Plus que normal. Si cela pouvait permettre aux joueurs d'arrêter de faire semblant, cela serait déjà pas mal. Pour finir malgré la vidéo, l'arbitre peut toujours compenser une décision jugée après coup sévère par lui-même. Ce fût le cas lors du pénalty refusé à Nice pour une faute évidente.

 

L'OGC Nice, après avoir joué correctement pendant une demie heure, a reculé, n'a fait que défendre en seconde mi-temps et tout cela face à une équipe pitoyable... Nice ne pourra rien espérer cette année, c'est une certitude!