Ce qui est une certitude c'est que Dolberg est un attaquant de métier et on devrait arrêter d'aller lui faire chercher des ballons loin de la surface. La seconde certitude c'est que lorsque Lees-Melou est en forme tout va mieux. Et pour finir heureusement que Dante donne le tempo car c'est souvent lui qui dirige le jeu. Ah j'allais oublié, merci les poteaux et la barre transversales !

Les aiglons ont reussi à preserver le point du match nul. Un score logique. Nice a joué un petit mieux et accède à la 8ème place du classement. A noter le match complet d'Adam Ounas. Et cela fait plaisir tout comme le regain de forme de Benitez après quelques approximations lors des dernières rencontres. Allez encore 11 matches à tenir!

Nous n'avons plus de mots tellement cette équipe est une honte pour les couleurs niçoises. Même la Populaire a failli chanter "Bougez-vous le cul" avant de se raviser... Comme quoi l'OGC Nice a bien changé mais pas dans le bon sens. Si Rivère a des couilles c'est l'équipe toute entière, ou presque, qui va rester sur les quais. Le manque d'envie est incroyable et scandaleux.

On va se satisfaire de ce match gagné tellement la qualité de la rencontre a été déplorable. En effet, après avoir marqué, les aiglons ont déjoué, comme d'habitude, puis se sont fait peur à 10 contre 11 pour finir par un penalty raté par les toulousain sur une faute de Mezyane à la 90 ème minute alors que les 11 niçois affrontait 9 toulousains à ce moment là et ce depuis plus d'un quart d'heure!  

Ce soir nous allons faire soft, tant nous aussi nous n'avons rien à faire de cette équipe. A quoi sert de rappeler que le Gym n'a pas d'envie! A quoi sert de rappeler qu'un but ne doit pas nous faire arrêter de jouer! A quoi sert de rappeler que Boudaoui peut être aussi bon que con! A quoi sert de dire que Nsoki n'a pas le niveau! etc... La seule chose qui est sûre c'est que Jean-Pierre Rivère a ENFIN dû comprendre, ce soir,  pourquoi il y a tellement d'abonnés qui ne viennent plus au stade et si peu de public. 

Les aiglons ont été dominés malgré une Pierre Lees-Melou, bien au dessus de lot. Les niçois auraient pu même faire un hod-up sur quelques occasions mieux négociées. Dommage!

 

Dolberg a enfin eu des ballons, a enfin réussi à être dans le tempo et ca change tout. Malgré un arbitrage sens unique et la bétise d'Ounas, le Gym a fait preuve de volonté, a eu de belles phases de jeu qui montrent un progrès qui doit se confirmer dans la régularité.

Vous mettez un Nsoki encore plus nul que d'habitude, un Claude Maurice moyen, un Lees-Melou sur le banc vous soupoudrez cela avec un esprit de compétition inexistant et la cerise sur le gateau un Schneider sévère sur une faute en dehors du terrain et vous avez un nouveau match de merde niçois. Et dire que le président nçois se pose la question pourquoi les abonnés ne viennent plus...

 

Les aiglons ont terminé leur championnat, ce soir. La victoire était impérative. Pourtant le première mi-temps fut prometteuse. De l'envie, des idées, des occasions... puis ce fut la seconde et le Gym s'est de nouveau arrêté de jouer ce qui a permis aux rennais de prendre l'ascendant. Ce qui devait arriver, arriva... et les regrets sont niçois.

Grâce à deux buts de Danilo et Ganago, le Gym passe... mais sur courant alternatif. Un première mi-temps potable et une seconde catastrophique, sans envie. Nous ne savons où le Gym va aller cette saison tellement certains joueurs sont inconsistants.