Nice se qualifie en battant Brest une nouvelle fois par 4 buts à 2 dont deux buts de l'argentin Cvitanich et une but d'anthologie d'Eysseric.  

 

Les niçois peuvent avoir des regrets. Un manque de concentration et voilà, les trois points qui s'envolent. On notera que Dario Cvitanich n'a toujours pas marqué mais qu'il a réussi a faire prendre deux cartons rouge à nos adversaires en 3 rencontres. Belle perfCool

 

 

Des hauts et des bas sur cette rencontre. Une première mi-temps moyenne. Une seconde qui recommence tambours-battants avec deux buts exceptionnels de meriem et Bauthéac puis une rechute après le troisième but pour revenir dans les 5 dernières minutes.

 

Les aiglons reviennent avec un point un peu chanceux mais mérité car ils y ont cru jusqu'à la fin. On ne parlera plus des transversales de Digard de la même façon. Et nous reverrons souvent le but de Traoré.  

 

Nice pouvait espérer mieux ce soir au Ray sans un Landreau des grands soirs. On notera notamment le bon match des Bosetti, Bauthéac, Traoré, Kolo et Palun,

 

Les supporters niçois pourront remercier ce soir Joris Delle et ses arrêts exceptionnels. Ils pourront regretter le manque de lucidité de Bauthéac ne voyant pas Bosetti, seul. Ils remarqueront aussi que les joueurs niçois ont fait preuve de solidarité.../...

Nous ne pouvons pas tirer des enseignements définitifs de cette rencontre mais ce que nous avons constaté  c'est que le premier but est "Made in Puel". Coulibaly ne joue pas à son poste donc il est pris de vitesse par l'ajaccien, Delle n'a pas la main ferme alors qu'Ospina se morfond sur le banc (A notre connaissance,  il fait encore partie du club) ... Bref c'est bien de vouloir des  joueurs polyvalents mais faurait-il encore qu'ils en aient les capacités.