Proche de l’entraîneur niçois, l’ancien recruteur des Gunners est le nouveau directeur technique du Gym.


Après avoir collectionné les problèmes en février, les Niçois démarrent bien le mois de mars. Ils ont gagné dimanche contre Strasbourg (1-0) pour remonter à la huitième place de L 1 malgré un secteur offensif réduit, et ils ont officialisé hier l’arrivée de celui qui sera justement chargé d’étoffer l’effectif.

 

grimandi vieira

Ancien coéquipier de Patrick Vieira à Arsenal (1997-2002), Gilles Grimandi retrouve son ami en devenant le directeur technique du Gym, en pleine restructuration après le départ, en janvier, du président, Jean-Pierre Rivère, et du directeur général, Julien Fournier, en conflit avec les actionnaires, qui ont nommé Gauthier Ganaye à la présidence. L’ex-secrétaire général du RC Lens a débarqué dans un climat de défiance car il devait assumer l’absence de renfort au mercato, et il était seulement accompagné par Claude Li, directeur général concentré sur les tâches administratives. Les joueurs n’avaient plus d’interlocuteurs au sein de la direction, les agents non plus, et Grimandi (48 ans) va donc combler un grand vide.


Libre après avoir été recruteur pour Arsenal pendant treize ans, il avait déjà éveillé l’intérêt des anciens dirigeants, qui souhaitaient le voir intégrer la cellule de recrutement. Son engagement est un signe fort envoyé à Vieira, dont l’avenir était incertain depuis le départ du tandem Rivère-Fournier, qui l’avait attiré l’été dernier. Les anciens Gunners sont très proches, et Ganaye prouve qu’il met tout en place pour convaincre son entraîneur de rester sur le banc la saison prochaine. « Le chantier prioritaire est de rassurer Patrick Vieira », confiait le président le 1er février, et il s’est attelé à boucler ce dossier, érigé en priorité. Le 8 février, Grimandi assistait avec Vieira à un match de la réserve niçoise, et ils ont dîné la semaine dernière avec Ganaye et Chien Lee, président du conseil de surveillance, pour évoquer le projet.


Là pour incarner le projet du club


Le directeur technique y tiendra un rôle central. « Tout le travail entre l’équipe première, la formation et le recrutement mérite d’être coordonné, explique Ganaye. Gilles aura les trois casquettes. Il a l’expérience d’un très grand club, qui avait cependant une stratégie assez similaire à la nôtre, avec le recrutement de jeunes joueurs talentueux. » Grimandi évoluera en terrain connu, mais il ne veut pas résumer son choix à une histoire d’amitié : « Je n’aimerais pas que des raccourcis soient faits, que l’on s’imagine que je me suis décidé sur un coup de tête parce que Patrick était à Nice. Je viens pour le projet du club. » Il va maintenant l’incarner, et c’est un premier gage de solidité.

 

 

Ajouter un Commentaire