L'OGC Nice avait prévu une enveloppe d'environ 80 millions d'euros pour le mercato estival, avant le coronavirus. Une crise qui ne devrait pas trop impacter le budget de recrutement niçois.



L'OGC Nice aura les moyens d'agir sur le mercato estival. D'après les informations de RMC Sport, le club avait prévu environ 80 millions d'euros pour recruter cet été, avant le début de la crise du coronavirus, qui ne devrait pas trop impacter cette enveloppe. Le gel du classement de Ligue 1 selon la méthode du nombre de points par match, après 28 journées, a permis à l'équipe de Patrick Vieira de s'emparer de la 5e place. Celle-ci sera qualificative pour la Ligue Europa, si le Paris Saint-Germain remporte l'une des deux coupes nationales.

Un manque à gagner moins important


Les dirigeants niçois n'avaient pourtant pas visé si haut, en début de saison. Avec les droits TV supplémentaires, liés aux gains de position, et aux potentielles rentrées d'argent provenant de la coupe d'Europe, le club limite la casse par rapport aux problèmes économiques causés par la pandémie de Covid-19. Le manque à gagner ne sera donc pas si important, notamment par rapport aux pertes accusées par l'Olympique Lyonnais et l'AS Saint-Étienne.

 

Avec ces moyens, sur un marché des transferts où les indemnités pourraient être revues à la baisse, la propriété du puissant groupe de chimie Ineos pourrait bien réaliser de jolis coups, selon Éric Di Meco. "Quand tu as une enveloppe de 80 millions d'euros, que tu as décidée six mois auparavant et que tu as toujours aujourd'hui, tu peux ajouter des joueurs de qualité supérieure", a réagi le membre de la Dream Team RMC Sport dans Team Duga, estimant que les "problèmes financiers" des autres clubs vont peser dans cette intersaison.

 

Ajouter un Commentaire