Présentation :

Les bordelais ont sûrement plus à perdre que les niçois dans cette rencontre. En effet, les girondins sont toujours dans la course pour le titre malgré les 4 points qui les séparent des lyonnais. L'équipe rouge et noire, quant à elle, pourra peut-être se vanter d'avoir été l'arbitre du championnat car les aiglons affronteront en 8 jours les deux premiers. Encore faut-il que les joueurs le veuillent! Et ça ce n'est pas sûr.

 

Les directs :

Ce match est à suivre sur France Bleu et RMC côté radio (les liens sont disponibles sur le site). Vous pouvez également suivre cette rencontre action/action

 

Les infos

25/04

Bordeaux : Groupe inchangé - Hormis Jussiê, opéré des adducteurs, Laurent Blanc disposera de l'intégralité de son effectif pour la réception de Nice et devrait reconduire le groupe vainqueur dimanche à Toulouse (1-0). Alejandro Alonso s'est tordu la cheville en milieu de semaine, mais devrait être remis d'ici à samedi. Seule modification à prévoir par rapport à l'équipe qui a battu Toulouse lors de la 34e journée, la titularisation au milieu de Fernando, qui était remplaçant. Par ailleurs, Blanc a décidé de conserver Gabriel Obertan, qui avait pourtant la possibilité d'intégrer l'équipe des moins de 18 ans engagée ce week-end en demi-finale de la Coupe Gambardella contre Le Havre.

Le groupe bordelais: Ramé, Valverde; Chalmé, Diawara, Henrique, Jemmali, Jurietti, Marange, Planus, Trémoulinas; Alonso, Diarra, Ducasse, Fernando, Micoud, Wendel; Bellion, Cavenaghi, Chamakh, Obertan.

Nice : Retour d'Apam et Kanté, Koné incertain - Les défenseurs Onyekachi Apam et Cédric Kanté, simples spectateurs du dernier Nice-Monaco (0-2) respectivement pour suspension et pour séquelles d'une gastro-entérite, reprennent leur place dans la défense niçoise. Toujours dans ce secteur de jeu, Gérald Cid, qui avait été remplacé rapidement à la suite d'un coup sur la malléole, est également rétabli. L'attaquant international ivoirien Bakari Koné, qui se plaint de la hanche droite depuis une frappe à vide lors du derby, ne souffre d'aucune lésion. Il a effectué jeudi 20 minutes de footing et se soumettra vendredi à un test lors du dernier entraînement.

Le groupe niçois : Letizi, Lloris; Apam, Cid, Hognon, Kanté, Jeunechamp, Rool, Yahia; Balmont, Diakité, Echouafni, Ederson, Hellebuyck, Traoré; Asamoah, Bamogo, Modeste

24/04 :

Bordeaux : Alonso, le milieu argentin, souffred’une petite entorse à la chevilledroite. Il est, avec Jussiê (opéré del’adducteur), le seul Bordelais à l’infirmerie.

Nice : En soins hier encore pour une douleur à la hanche droite, Koné devrait être fixé aujourd’hui quant à ses possibilités de jouer à Bordeaux.

 

Les stats avec lpf.fr

 

Les 10 derniers Bordeaux - Nice
2006/200709/09/2006Bordeaux 3 - 2 Nice
2005/200626/03/2006Bordeaux 1 - 0 Nice
2004/200514/08/2004Bordeaux 5 - 1 Nice
2003/200420/03/2004Bordeaux 1 - 1 Nice
2002/200315/12/2002Bordeaux 4 - 0 Nice
1996/199725/01/1997Bordeaux 4 - 1 Nice
1995/199618/11/1995Bordeaux 4 - 1 Nice
1994/199528/07/1994Bordeaux 1 - 0 Nice
1990/199117/05/1991Bordeaux 3 - 0 Nice
1989/199011/11/1989Bordeaux 3 - 0 Nice
Bilan
JGNPBPBCDiff
Bordeaux 4031271074166
Nice 40723141107-66
Records
Plus large victoire de Bordeaux :
1968/1969 : 5 - 0
Plus large victoire de Nice :

1959/1960 : 0 - 3

 

 

Les déclarations d'avant-match

Gerald Cid :

Nous sommes un peu dos au mur. L’objectif du maintien est déjà atteint, mais si on veut décrocher la 5è place du classement il nous faut faire un sans-faute lors des quatre derniers matches. Ca passe par un très bon résultat à Bordeaux même si on s’attend à un match difficile, ils sont toujours en course pour le titre donc eux ne peuvent pas non plus se permettre de faux pas. Mais sur un match on peut réaliser un résultat face à n’importe qui.

Florian Marange :

C’est une des équipes du championnat qui joue le mieux, en essayant de produire du jeu. Ils évoluent en passes courtes et bénéficient aussi d’un bon pivot en la personne de Lilian Laslandes. Ils ont de moins bons résultats ces derniers temps, avec cette dernière défaite en date face à Monaco (0-2), mais cela reste une équipe difficile à manœuvrer, comme nous avons pu le constater au match aller.

Roger Ricort :

Certes, on a donné de l'espoir, mais si on finit dans les dix premiers, avec tout ce qu'il s'est passé et sans moyens supplémentaires, c'est une très bonne saison. Il faut le savoir !