Apam a tenté, Ospina a essayé et Ollé Nicolle a réussi à nous faire couler... Jouant la défense en fin de rencontre plutôt que d'attaquer le match à bras le corps, les niçois sont restés passifs durant les 10 dernières minutes, se satisfaisant du match nul... mais malheureusement ce que personne n'a toujours pas compris c'est que nous sommes incapables de jouer la défense, et ce qui devait arriver, arriva... Désespérant!




 

Fiche technique

 

Stade du Ray : Nice - Nancy : 3 - 2 (2 - 2)

Arbitre: M. Bien

Spectateurs: 7.504

Terrain: bon état

Temps: frais

Eclairage: satisfaisant

 

Avertissements

Nice: Faé (28e), Civelli (41e)

Nancy: André Luis (45e+1), Sami (62e)

 

Buts

Nice: Renato Civelli (7e), Chaouki Ben Saada (37e)

Nancy: Djamel Bakar (5e), Jonathan Brison (26e), Issar Dia (90e+2)

 

Les équipes

Nice : Ospina - Diakité, Apam (c), Civelli, Gace - Digard, Faé, Hellebuyck (Mounier, 63è) - Ben Saada, Rémy (Poté, 89è) - Bagayoko

Nancy : Bracigliano (c) - Loties, Ouaddou (Sami, 53è), Andre Luiz, Lemaître - N'Diaye (Traoré, 82è), Brison, Bérenguer, Féret - Bakar, Malonga (Dia, 75è)

 

 

Résumé

 

Nancy s'impose à Nice 3 à 2 lors de la 27ème journée de Ligue 1 grâce à un but d'Issar Dia dans les ultimes secondes.

 

Après quatre matches sans victoire, deux nuls suivis de deux défaites, Nancy, 35 points, respire à nouveau au classement.

 

En revanche, Nice, 26 points, qui n'a remporté qu'une victoire au cours des quinze dernières rencontres, reste le premier non-relégable.

 

Les deux formations mal en point en Ligue 1 offraient une première période à rebondissement en raison de défenses plus que généreuses.

 

Les attaquants lorrains Julien Ferret et Djamel Bakar bonifiaient une perte de balle du défenseur central Onyekachi Apam (5e, 0-1).

 

Sur l'action suivante, le Niçois Renato Civelli égalisait de la tête à la suite d'un corner de Didier Digard prolongé par Emerse Fae (7e, 1-1).

 

Les deux équipes reproduisaient le même scénario quelques minutes plus tard. A la réception d'un dégagement du portier Gennaro Bracigliano remisé par Bakar, Jonathan Brison envoyait un missile dans la lucarne des buts azuréens (26e, 1-2).

 

Combatif, Nice revenait au score. Le long centre de Drissa Diakité était dévié par Loïc Remy pour Chaouki Ben Saada qui trompait Bracigliano (37e, 2-2).

 

La seconde période était aussi dynamique mais moins riche en occasions et en buts.

 

Dans le temps additionnel, une combinaison Ferret-Bakar-Dia permettait à Nancy de faire la décision et de plonger Nice dans la crise (90e+2, 2-3).

 

Réactions

 

Patrick Governatori (directeur général de l'OGCN):

"Nous maintenons notre entraîneur Didier Ollé-Nicolle (qui a refusé de s'exprimer après la rencontre, NDLR), c'est une décision collégiale des actionnaires du club. Union sacrée pour le déplacement au Mans de samedi prochain".

 

Emerse Faé (Nice):

"Une grosse désillusion... Il y a beaucoup de déception et de frustration. Nous perdons encore à la 93e minute. C'est la troisième ou quatrième fois que cela nous arrive depuis le début 2010. C'est beaucoup pour une équipe comme la nôtre jouant le maintien. Cela fait mal avec l'impression que tout s'abat sur notre tête. Nous avons mal débuté cette rencontre et nous avons fait beaucoup de cadeaux à Nancy. Nous n'avons pas réussi à faire ce que l'on avait décidé et travaillé dans la semaine. Nous avons eu le mérite d'égaliser. En seconde période, on a essayé de faire du jeu, de garder le ballon et d'utiliser les intervalles. Mais nous n'avons pas eu la chance de gagner. La fin de saison sera compliquée. On le sait depuis janvier. Samedi prochain, nous aurons notre finale au Mans".

 

Pablo Correa (entraîneur de Nancy):

"Cela n'a pas été si facile d'autant que nous avons eu deux visages. En première période, nous avons eu la maîtrise du jeu et des occasions. Ensuite, nous avons laissé le ballon et des espaces à Nice. On est toujours partagé entre ces deux formules. La solution se trouve entre les deux. Nous avons eu une très bonne discussion avec les joueurs à Nice avant d'arriver au Ray. Ils ont apporté la meilleure réponse sur le terrain ensuite. Avec le résultat mais également avec leur envie et leur courage. Nous n'avons jamais fermé le jeu".

 

Djamel Bakar (Nancy):

"Cela n'a pas été un match facile. Nice avait à coeur de prendre des points. Nous avons su saisir les opportunités lorsqu'elles se sont présentées. Cette victoire est une bouffée d'oxygène après des résultats en dents de scie surtout à la maison. On a fourni beaucoup plus d'effort que Nice, on s'arrache d'ailleurs à la fin. Je pense qu'on mérite notre victoire".

 

Revue de Presse

 

Après une première mi-temps de toute beauté entre Nice et Nancy, Issiar Dia a offert le succès aux siens à quelques secondes du coup de sifflet final. Grâce à cette victoire, l'ASNL file vers le maintien alors que les Aiglons restent à la portée des relégables.

Dia crucifie Nice par Foot 365

 

Alors qu’on se dirigeait vers un match nul logique, Dia a surgi pour inscrire le but vainqueur. Nancy s’impose à Nice dans les arrêts de jeu (2-3).

Gros coup dur pour Nice par Sport24

 

Nancy a plongé un peu plus Nice dans le doute samedi au Ray dans le match de la peur de la 27e journée de L1 grâce à un succès arraché sur le fil dans le temps additionnel (3-2). Les Niçois ne comptent que six longueurs d'avance sur Le Mans.

Nancy sur le fil par Eurosport