Elle fait du bien cette victoire. Pourtant tout ne fut pas parfait: L'attaque invisible, Seri, Koziello, Cardinale plus fébriles que l'an passé. Mais bon c'est un premier match sous une chaleur inouïe alors soyons indulgent. On notera tout de même une défense solide et un but du petit Sarr pour sa première rencontre de L1. Et ça fait plaisir pour cette rencontre marquée par un hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet.

Fiche technique


Nice - Rennes : 1-0 (0-0)

Spectateurs: 18.000

Arbitre: A. Gautier


But:

Nice: Sarr (60)


Avertissement:

Rennes: Pedro Mendes (32)


Les équipes:

Nice : Cardinale - Souquet, Baysse (cap), Sarr, Chagas Estevão - Koziello, Walter, Seri - Marcel (Cyprien 64), Pléa (Donis 59), Lusamba (Bodmer 88). Entraîneur: Lucien Favre

Rennes : Costil - Moreira, Pedro Mendes (cap), Bensebaini, Baal - Chantôme (Grosicki 24), Gelson (Erasmus 79), Andre, Saïd - Gourcuff, Sio (Diakhaby 70) Entraîneur: Christian Gourcuff

But

60ème But de Sarr pour Nice ! Coup franc botté de la droite par Seri, lequel dépose le cuir au second poteau sur le crâne du tout jeune Malang Sarr qui marque pour ses débuts avec les Aiglons !

Résumé

Après sa superbe saison de l'an dernier, l'été de l'OGC Nice ressemblait à celui de tous les dangers. Les départs de Claude Puel, d'Hatem Ben Arfa, de Nampalys Mendy et de Valère Germain ont induit un nouveau cycle avec une équipe relativement jeune pilotée par Lucien Favre qui s'attendait il y a quelques jours à "une saison compliquée". Mais l'exercice 2016-2017, après un hommage saisissant rendu aux victimes du terrible attendant du 14 juillet dernier, aura au moins eu le mérite de débuter par une victoire pour les Aiglons.



Pourtant, les choses n'avaient pas bien débuté pour les coéquipiers de Vincent Koziello. Yoann Gourcuff, bien inspiré sur une reprise du gauche, a obligé Cardinale à se détendre pour une première parade. À la demi heure de jeu, Said, bien servi par Sio, a manqué l'ouverture du score de peu et à la fin du premier acte, le Stade rennais s'était procuré les meilleures occasions dans un match ouvert. Au retour des vestiaires, les Bretons ont de nouveau laissé filer l'occasion de prendre les devants par l'intermédiaire de Sio, de nouveau battu par la belle envolée de Cardinale. Peu en réussite offensivement, les hommes de Christian Gourcuff se sont fait prendre à revers sur coup de pied arrêté.



Pour son premier match de Ligue 1, le jeune défenseur central niçois Malang Sarr, seul au second poteau, a parfaitement repris de la tête un coup franc de Seri pour tromper Costil (1-0, 60e). Entreprenants, les Rennais ont poussé pour revenir au score, trop maladroits dans les derniers mètres pour y parvenir en dépit de la barre transversale trouvée par Diakhaby sur une tête puissante dans les arrêts de jeu. Finalement, malgré une performance en demi-teinte, l'OGC Nice s'est imposé par la plus petite des marges. Les deux équipes, outsiders annoncés pour l'Europe, ont encore beaucoup de choses à régler pour lancer la saison.

Réactions

Lucien Favre:

Il était important de débuter par une victoire. Cela a été très dur face à une bonne équipe de Rennes, bien organisée dans son 4-4-2. Nous avons parfois été limite mais nous avons tenu jusqu'au bout. Je m'attendais à souffrir. Cela va continuer. Ce succès dans la difficulté donne de la confiance mais les joueurs sont lucides et prêts pour travailler une petite semaine avant le déplacement à Angers. Malang Sarr qui marque son premier but lors de son premier match en Ligue 1, c'est la cerise sur le gâteau. Comme les autres jeunes, il a un beau potentiel et une marge de progression. Leurs évolutions dépendront de l'entraîneur, bien sûr, mais aussi d'eux-mêmes. Il y a beaucoup de travail tactique, technique, physique et mental. J'avais vu des images d'un match de Malang et de Vincent Marcel en U19. Ils avaient de beaux mouvements et une belle allure. Je les ai pris au camp estival et ils ont joué devant Rennes. Nous avons engagé beaucoup de jeunes au début du mercato. Il faut étoffer ce contingent pour pouvoir enchaîner les vingt-six matches minimum qui nous attendent d'ici fin décembre. Quant à Alassane Pléa, il a dû sortir un peu avant l'heure de jeu sur un coup de genou sur la cuisse gauche. Ce n'est qu'une tomate (une béquille, NDLR). Rien de grave donc.

Christian Gourcuff (entraîneur de Rennes):

On aurait mérité mieux mais il faut marquer un but de plus que l'adversaire. Cela se joue sur un coup de pied arrêté. Il y a de la maladresse, un but valable refusé, une frappe sur la transversale. Cela change le résultat d'un match. On ne peut évidemment pas se satisfaire d'une défaite. Mais notre prestation est plutôt encourageante. Elle a été cohérente même s'il manque encore l'intensité nécessaire à la création de décalages et à l'accélération des transmissions. Cette carence est due aux absences et à la préparation tardive de certains joueurs. Comme c'est le cas pour Kamil Grosicki qui a dû entrer en jeu plus tôt que prévu en raison de la blessure musculaire survenue à Clément Chantôme. On a bien géré tactiquement la partie.»


Revue de presse



Malang Sarr, une première de rêve Il est né le 23 janvier 1999, n'a pas (encore) de contrat chez les pros, compte onze sélections chez les U17 Bleus (mais aussi neuf capes chez les U16), a disputé son premier match en Ligue 1 ce dimanche après-midi... et a marqué son premier but ! À l'OGC Nice depuis qu'il a cinq ans, Malang Sarr est un pur produit de la formation niçoise. À l'heure de jeu, face à Rennes, suite à un coup franc parfaitement brossé par Jean Michael Seri, Sarr est venu catapulter le cuir dans les cages de Benoît Costil (1-0, 60e). Un véritable compte de fée pour Sarr, lancé dans le grand bain par Lucien Favre, et ce à la place d'un Mathieu Bodmer pourtant beaucoup plus expérimenté. Un choix gagnant pour une première victoire pour l'entraîneur suisse qui a pris la place de Claude Puel (parti à Southampton) sur le banc. Favre pourra également se satisfaire de la très bonne prestation de Henrique Dalbert. Le latéral gauche, acheté pour quelque deux millions d'euros au Vitoria Guimaraes (Portugal) cet été, a montré des qualités très intéressantes sur son flanc gauche, notamment en première période. Prochaine mission : avoir davantage de situation de centres pour trouver ses coéquipiers dans la surface.

Au panache, Nice prend trois points