On pourrait dire que ce match nul est logique tant les lillois ont bloqué très haut les aiglons ce soir, mais ce qui a été aussi flagrant c'est le manque d'efficacité en attaque à commencer par Pléa trop immobile, trop imprécis et Walter qui rate son duel face à Enyema. On regrettera le manque de fraicheur dans la dernière demi-heure des niçois face à une équipe lilloise qui a faibli au fil du match. On signalera le hors-jeu sur le but d'égalisation, pas vu par un arbitre peu inspiré ce soir. On notera la chance de Cardinale sur la tête de De Préville qui termine pour la troisième fois en trois matches sur la barre transversale. Il n'y a pas de doute Cardi a la baraka des bons gardiens. Un mot sur notre joueur préféré, Vincent Koziello, il revient à sa forme de l'an passé... De bonne augure! Pour finir un mot des anciens niçois: Civelli égal à lui-même en défense,par contre Bauthéac n'est plus que l'ombre de lui-même.

Fiche technique


OGC Nice 1-1 Lille OSC (1-1)

16 355 spectateurs

Arbitre : François Letexier


Buts :

Nice: Koziello (4e)

Lille: Beria (27e)


Avertissements :

Nice: Dalbert (48e), Bodmer (62e)

Lille: Beria (63e), Amadou (82e)


Les équipes:

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Baysse (cap.), Sarr, Dalbert - Bodmer (Walter, 69e) - Koziello, Seri - Cyprien, Plea, Eysseric (Lusamba, 90e)

Lille OSC : Enyeama - Corchia, Civelli, Soumaoro, Beria (cap. ; Palmieri, 83e) - Amadou, Benzia (Mendes, 83e), Sankharé - Amalfitano, Eder, Bauthéac (De Preville, 69e)


Les buts

26ème But de Béria pour Lille ! Servi par Sankharé à l'entrée de la surface adverse, Benzia talonne intelligemment pour Béria, situé à sa gauche. D'un geste inspiré, l'ancien messin trompe Cardinale d'une jolie frappe enroulée du droit.


4ème but de Koziello pour Nice ! Grossière erreur d'Amadou qui perd le ballon dans ses 20 mètres, sous le pressing de Koziello. Ce dernier n'a plus qu'à récupérer le cuir à l'entrée de la surface pour tromper Enyeama d'une frappe croisée du gauche.

Résumé


Le choc de ce samedi soir en Ligue 1 n'a pas donné de vainqueur entre Nice et Lille (1-1). Face à des Nordistes bien organisés, les Niçois n'ont pas trouvé la faille malgré l'ouverture du score précoce.



Dès la 3e minute, Koziello a ouvert le score pour les Aiglons qui a profité d'un ballon perdu par Amadou pour tromper Enyeama (1-0). Dominateur, Nice n'a pas réussi à aggraver la marque et Lille en a profité. Servi en position de hors-jeu à gauche dans la surface niçoise par Benzia, sur une talonnade, Béria a ouvert son pied droit et a propulsé le ballon dans le petit filet opposé (1-1, 27e). Malgré une bonne entame de match, récompensé par le but de Koziello, l'OGC Nice a peu à peu perdu le fil de la rencontre.



Au retour du vestiaire, les deux équipes ne se sont pas procurés d'occasions. Il a fallu attendre les dernières minutes pour voir une énorme occasion des Nordistes. Sur un centre de Corchia, De Préville a placé une tête sur la transversale (87e). Nice et Lille se sont quittés sur un match nul qui semblait arranger tout le monde. Malgré une grosse entame de match, les Aiglons se sont heurtés à une solide équipe de Lille, bien organisée.


Réactions

Lucien Favre :

Il faut savoir accepter le résultat et reconnaître la qualité de l'adversaire. C'est un bon point de pris. On aurait pu gagner mais Lille aurait également pu en faire autant. Notre adversaire a été supérieur sur les plans athlétique et technique. Nous avons parfois joué petit et nous n'avons pas eu assez de possibilités pour percuter comme sur l'action de Wylan Cyprien en seconde période. Sept points en trois matches, c'est très bien. Après Angers, j'avais dit, il faut continuer à provoquer la réussite et à travailler. Dante est resté sur le banc car il n'a participé qu'à deux entraînements et demi avec nous. On a mis en place un 4-3-3 et on y peaufine des démarquages. Il n'est pas habitué à ce système mais il apprend très vite et le fera durant la trêve, je ne m'inquiète pas. Malang Sarr est aussi intelligent et réceptif. Il a déjà fait des progrès. Il fera des erreurs. C'est normal, il n'a que 17 ans. Quant au mercato, nous avons bien sûr des contacts. Même si nous n'avions que le championnat à disputer, il nous faudrait quelques renforts. Or dès la mi-septembre, nous commencerons l'Europa League avec Schalke. Nous nous intéressons à plusieurs joueurs, je ne peux pas vous en dire plus.

Frédéric Antonetti (entraîneur de Lille) :

Ce résultat est-il logique ? Oui et non. Nous avons été plus conquérants mais nous pouvons perdre le match à la fin. Dans l'ensemble, nous avons pris les initiatives. Nous n'avons pas de chance. Nous avons touché notre troisième barre de la saison. Nice en a eu autant à son profit. Les joueurs méritaient mieux. Ils ont su rattraper collectivement les erreurs commises sur l'ouverture du score niçois. Notre match a été cohérent devant un adversaire en pleine réussite qui restait sur une belle prestation à Angers. Je ne sais pas si Franck Béria n'avait plus marqué depuis six ans (depuis novembre 2010, NDLR). Mais il a marqué un beau but sur une belle action collective.

Vincent Koziello:

Sur le but, j'hésite un peu. Je me suis demandé s'il n'y avait pas un partenaire mieux placé que moi. J'ai souvent tendance à chercher la passe plutôt que la frappe. Mon tir n'était pas très puissant mais c'était de mon pied gauche. Sept points en trois matches, c'est bien. Il y a des sujets de satisfaction en ce début de saison alors que nous sommes en rodage. Nous avons beaucoup bataillé pour atteindre ce total, avec parfois des résultats à l'arrache. En fin de partie, nous n'avions pas les ressources physiques pour la gagne. Lille avait pris le dessus. Nos dernières situations intéressantes sont venues sur contre.

Revue de presse

L'OGC Nice a été tenu en échec par Lille (1-1) dans le cadre de la 3e journée de Ligue 1. Les joueurs de Lucien Favre ont souffert face aux Nordistes. La dernière recrue Dante est resté sur le banc. Le Gym reste sur le podium.

Un match nul

Drôle de dauphin.