L'arnaque arbitrale continue... Hier soir je disais sans réaction de nos dirigeants (avant que le site bug)... Et bien non enfin il l'ouvre. "Je suis scandalisé. Cela fait 4 matchs consécutifs (Monaco, Metz, Toulouse et Dijon, ndlr) que nous avons le sentiment d’évoluer à 11 contre 12. Les différences d’arbitrage d’un match sur l’autre sont incompréhensibles. La semaine dernière, on nous refuse un penalty sur une faute grossière en pleine surface (sur Makengo), et ce soir on en accorde un à Dijon pour une petite poussette, une main sur l’épaule, comme on en voit sur chaque coup de pied arrêté, parce que le joueur adverse s’effondre " indique le président Rivère... Que dire aussi des insultes racistes envers Balotelli, qui prend à cette occasion un carton jaune... Quoiqu'il en soit le championnat est bien compromis suite à ce nouveau faux pas. Dommage et rageant!

Fiche technique

Dijon FCO 3-2 OGC Nice (0-0 à la mi-temps)

Arbitre : Nicolas Rainville

Buts :
Dijon : Tavares (61', 78'), Kwon (85')
Nice : Lees-Melou (66'), Plea (68')

Avertissements :
Dijon : Djilobodji (32'), Amalfitano (80')
Nice : Dante (42') , Balotelli (74'), Marlon (80')

Les équipes :
Dijon FCO : Reynet - Rosier (Chafik 75'), Djilobodji, Yambéré, Haddadi - Balmont (Kwon 69'), Amalfitano, Abeid - Saïd, Tavares, Sliti (Jeannot 75').
OGC Nice : Benitez - Marlon, Dante (cap), Sarr, Coly - Lees-Melou, Tameze (Cyprien 74'), Seri (Sacko 86') - Srarfi (Saint-Maximin 64'), Balotelli, Plea.

Les buts

84ème BUT de Kwon pour Dijon ! A l'entrée de la surface, Jeannot sert Kwon sur sa gauche, à la limite du hors-jeu. L'attaquant sud-coréen se jette en taclant et du pied gauche, le nouvel entrant trompe Benitez avec une frappe croisée. C'est totalement fou et Dijon reprend les devants dans ce match ! 3-2.

78ème BUT de Tavares pour Dijon ! L'attaquant dijonnais frappe son penalty sur le droite de Benitez. Le portier niçois part du bon côté mais il est trop court. Tavares inscrit un doublé et permet à son équipe de revenir à 2-2.

76ème Penalty pour Dijon ! Yambéré est légèrement poussé par Sarr dans la surface et l'arbitre désigne le point de penalty. C'est très très sévère pour les Niçois.

67ème BUT de Pléa pour Nice ! Parfaitement lancé dans la surface, Pléa s'avance et trompe Reynet d'un plat du pied droit. Mené au score il y a quelques minutes, Nice prend les devants dans cette partie.

65ème BUT de Lees-Melou pour Nice ! Après avoir fixé la défense dijonnaise, Saint-Maximin décale Lees-Melou plein axe. Le milieu de terrain ouvre son pied et du pied droit place un ballon qui se loge dans le petit filet de Reyet ! L'ancien dijonnais, qui ne fête pas son but, permet à son équipe de revenir dans ce match. 1-1.

61ème BUT de Tavares pour Dijon ! Lancé par Amalfitano dans la profondeur, Tavares se présente seul devant Benitez. Cette fois-ci, l'attaquant dijonnais ne rate pas son face à face et du pied gauche ajuste le portier azuréen ! Dijon mène 1-0 dans ce match.

Résumé

Dijon s’est imposé face à Nice lors de la 25e journée de Ligue 1. Devant grâce à Tavares, les Dijonnais ont ensuite eu un gros trou d’air permettant à Nice de prendre l’avantage grâce à Lees-Melou et Plea. Mais poussés par leur public, les Bourguignons ont égalisé sur un penalty généreux avant de reprendre les devants grâce à Kwon. Nice signe un troisième revers consécutif alors que Dijon remonte à la 12e place avec 31 points.

Avec son buteur fétiche Mario Balotelli de retour, et un avantage de 2-1 à quinze minutes du terme, Nice avait des raisons d’y croire samedi à Dijonplea20182. Mais rien n’y a fait : la 25e journée de L1 ne devait pas sourire aux Aiglons, surpris au dernier moment par des Dijonnais flamboyants (3-2). La décision controversée de l’arbitre Nicolas Rainville de refuser un but à Balotelli, qui faisait sa rentrée après une suspension pour accumulation de cartons jaunes, pour une charge supposée sur le gardien Baptiste Reynet, a pesé lourd dans le résultat alors que le score était de 2-2 (83').


En effet, alors que Nice aurait pu mener 3-2, dans la minute suivante c’est le Sud-Coréen Chang-hoon Kwon qui a donné un avantage définitif à son équipe d’un tir croisé du gauche (3-2, 83'). Un coup fatal du destin pour les hommes de Lucien Favre, qui ne sont plus si sereins avec cette série de trois défaites consécutives, synonyme de 8e place (34 points). Au contraire des Dijonnais, qui sont 12es (31 pts) et restent sur une série de six victoires et un nul à domicile, avec un match en retard.

balotelli dijonLes Aiglons peuvent nourrir des regrets sur cette défaite : ils ont été les premiers en action avec notamment deux tentatives de Balotelli (5', 34') avant la mi-temps, puis deux autres situations signées Adrien Tameze (50) et Balotelli, encore (53'), après la pause. Mais ce n’est que dans la dernière demi-heure que le match s’est emballé.


Après un tir sur la barre de Julio Tavares (47'), ce dernier ouvrait la marque en devançant la sortie du gardien Benitez (61').

L’OGCN renversait ensuite la vapeur en deux minutes, d’abord grâce à l’ancien Dijonnais Pierre Lees-Melou, qui trompait Reynet d’une frappe à l’entrée de la surface (1-1, 65'), puis sur un but d’Alassane Pléa, de près (1-2, 67'). Pourtant, le DFCO a arraché la victoire dans le dernier quart d’heure. Cédric Yambéré obtenait un penalty généreusement accordé par l’arbitre pour une faute de Malang Sarr, et transformé par Tavares (2-2, 77') avant que Kwon ne fasse la différence six minutes plus tard. Ouest France

Réactions

Jean-Pierre Rivère :

Je suis scandalisé. Cela fait quatre matches consécutifs (Monaco, Metz, Toulouse et Dijon, ndlr) que nous avons le sentiment d'évoluer à 11 contre 12. rivereLes différences d'arbitrage d'un match sur l'autre sont incompréhensibles. La semaine dernière, on nous refuse un penalty sur une faute grossière en pleine surface (sur Makengo), et ce soir on en accorde un à Dijon pour une petite poussette, une main sur l'épaule, comme on en voit sur chaque coup de pied arrêté, parce que le joueur adverse s'effondre. Cela change le cours de la partie. Et pas par le fait de l'équipe adverse. Cela anéantit tous les efforts des joueurs sur le terrain. Ce n'est pas dans les habitudes de l'OGC Nice de remettre en cause l'arbitrage. Mais devant une telle accumulation sur les dernières rencontres, il nous est impossible de nous taire. Il faut que toutes ces incohérences cessent.

Lucien Favre :

Sur l'ensemble du match, nous méritons de gagner. On aurait pu aussi prendre au moins un point. Nous avons eu les occasions pour mener en favre17première période et on laisse Dijon ouvrir le score sur un contre. La réaction des joueurs a été magnifique avec deux très beaux buts. Il y a eu ensuite ce penalty. Je n'ai pas revu les images, mais je crois que c'est encore une décision hâtive de trop contre nous. Cela commence à faire beaucoup. Mais on ne doit pas se cacher derrière cela.

Olivier Dall'Oglio (entraîneur de Dijon) :

Ce sont trois points très importants. Je suis très satisfait du résultat et de la réaction des joueurs quand Nice menait 2-1. Mon équipe est capable de tout: mener au score, prendre deux buts en deux minutes, puis obtenir la victoire. Nous n'avons pas assisté à une première période très spectaculaire, mais ensuite il y a eu de la folie, avec deux équipes qui font du jeu. Les entrées des remplaçants ont été très importantes, cela prouve que tout le monde est concerné. C'était important de gagner avant nos deux déplacements à Monaco et Troyes.

Revue de presse

Revue de presse