Les aiglons, après un première mi-temps réussie, ont réussi à faire la différence en seconde période. On notera un Kevin Anin omniprésent, un Bauthéac insaisissable mais aussi une super rentrée d'Abriel. Que dire du magnifique but de Dario, tellement il est splendide. Le gym, sans trembler, reste dans le top 5.

 

 

Eric Bauthéac avait fait l'essentiel en marquant dès la première minute. Pourtant le Gym fut rapidement en difficulté en encaissant 2 buts en quelques minutes mais c'était sans compter Bauthéac qui permit au Gym de se remettre sur les rails. Puis ce fut un match fou : des expulsions, des buts et puis il y eu Anin... 3 points de plus grâce à une force de caractère sans faille.

 

On va évacuer le sujet tout de suite, au moins ce sera fait! Mr Duhamel, vu la médiocrité de son arbitrage et sa partialité, nous a fait penser aux sombres années marseillaises où les matches ne se jouaient pas seulement sur le rectangle vert mais aussi dans les jardins de certains acteurs... Mais ce temps-là doit être révolu. Bref, Mr Duhamel est mauvais et ce n'est plus à son age qu'on le changera. Ca c'est fait!

On va évacuer le sujet tout de suite, au moins ce sera fait! Mr Duhamel, vu la médiocrité de son arbitrage et sa partialité, nous a fait penser aux sombres années marseillaises où les matches ne se jouaient pas seulement sur le rectangle vert mais aussi dans les jardins de certains acteurs... Mais ce temps-là doit être révolu. Bref, Mr Duhamel est mauvais et ce n'est plus à son age qu'on le changera. Ca c'est fait!

Comme en 2006, les aiglons étaient deux doigts d'un exploit (la troisième place pour quelques heures) et comme en 2006, les niçois ont chuté face à Nancy qui ira sûrement en Ligue 2, l'an prochain. Dommage!

 

Bahoken bat Montpellier par 2 but à 0. Après un premier but splendide, le jeune attaquant a fait preuve d'opportunisme pour enfoncer le clou en inscrivant le second . Les aiglons ont répondu présent notamment en première mi-temps même s'ils ont lâché du lest en seconde... Une belle réponse après le cauchemar de la semaine dernière. 

 

L'histoire a mal commencé pour les niçois avec un pénalty imaginaire... puis une égalisation refusée de manière litigieuse... Le carton rouge d'Eysseric... puis s'ajouta un second but stéphanois hors-jeu.  Bref, il fallait un moral d'acier pour faire face à tous ces éléments contraires...